6 février J34, raid 6 (3) Berliner Hütte ( 2042m) >> Furtschalghaus (2293m)

Grande traversée des Alpes à skis

Tyrol, TUXER Alpen

Participants : Jérôme, Jean-Lou

Dénivelé + 1180m, cumulé 30352m

Dénivelé – 930m, cumulé 29215m

Km carte 10, cumulé 393 km

Timing 6h, cumulé 195h

 

Conditions: beau, froid (-20°) descente, traversée 2 moraines merdiques, remontée glaciaire encordés, erreur itinéraire (perte 2h) passage col foireux 3150m, descente bonne neige sur Furtschalghaus, superbe Winterraum, le ciel se couvre en fin de journée

Après une excellente nuit, presque trop chaude, départ vers 9h. Il faut d’abord descendre franchir la moraine de HornKees vers 1890m, puis la 2éme moraine de WaxeggKees, et remonter sur le glacier homonyme. On chemine encordés au début car crevasses.

J’écoute B Lavilliers sur mon IPOD tout en montant, fabuleux.

 

Notre parcours d’hier

d’où on vient !!

ma gueule, en montant au col

le « faux col »

Malgré notre « reconnaissance » visuelle de la veille, on va se tromper tous les 2, tellement le passage de SchönbichlerSchärte parait inaccessible. Un beau col plus au Sud nous tend le bras et on oublie à la fois le GPS et la carte, quelle erreur !! Jérôme est devant comme d’habitude et il me hurle que le passage est infranchissable. 1/2 tour et on revient à notre 1ère idée (comme on dit c’est souvent la 1ère impression la bonne) 2h de perdues ..

Montée dans une neige sans consistance, puis on termine à pied, neige type « semoule » rien ne tient vraiment. la seule satisfaction est de constater que c’est le bon passage, ouf .. Le temps beau du matin vire doucement au gris.

Descente de Schönbichler Schärte

La descente sur Furtschalghaus ne pose pas de problème, arrivée au refuge vers 15h. Le Winterraum est superbe, poêle, bois, matos de cuisine, nourriture, couvertures, le rêve. J’adore ces Winterraum et leur découverte chaque soir, chacun a une « personnalité » particulière, là on sent une présence féminine, là il y a une bouteille de gnôle, là il y a l’électricité, là il n’y a parfois aucun confort …

Le refuge est un vrai petit bijou, et on est toujours seul !!

Comme d’habitude, thé, soupe, repas, chacun se partage la tache. En général je suis chargé du feu (je n’en ai pas raté 1 seul sur 1 trentaine) et de la bouffe, et Jérôme est chargé de la corvée de bois et de neige. Organisation rodée.

Retour raid 6

Retour 14 raids

This entry was posted in Grande traversée alpes ski. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

     

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>