26 janvier J23 (raid 5) STUDDELHUTTE (2801m) >> KLEINGLOCKNER (3770m) >> FRANZ JOSEPH HAUS (2450m)

Grande traversée des Alpes à ski

Traversée du massif du Grossglockner (Carinthie)

Participants : Jérôme, Jean-Lou

Dénivelé + 1200m, cumulé 19574m

Dénivelé -1570m, cumulé 19622m

Km carte 16, cumulé 286km

Timing 10h, cumulé 140h

Conditions : Cordée mixte franco-autrichienne, avec comme compagnon aussi un chien, grosse ambiance glaciaire hivernale, beau temps, puis ça se gâte, comme d’habitude. Etape de grande envergure, avec de la via ferrata, du mixte, de la descente en terrain glaciaire engagé, et un arrêt imposé pour cause de mauvais temps et d’horaire trop tardif.

STUDDELHUTTE

PDJ 7h30 après une bonne nuit, il fait beau mais ça caille ++  Wolfi a prévu de nous rejoindre à 8h 1/4 (1h30 pour monter ce qui nous a pris presque 3h ..) avec son chien ILOUK, un malamute superbe.

Plan du GROSSGLOCKNER

On l’attend à STUDDELHUTTE, puis départ, il fait encore grand beau mais ça commence à souffler.

Jérôme au départ

Montée derriere WOLFI, passage en « dry skiing » sur des rochers (de façon à éviter une pente avalancheuse) puis remontée du glacier jusqu’à ADLERSRUHE (3372m) Là passage dans une via ferrata assez expo, sans assurance bien sur, puis on termine sur une zone encore enneigée puis quelques vires et on arrive à JOHANSHUTTE (3450m) le plus haut refuge d’Autriche.

Pause au refuge, on se déleste de tout ce qui n’est pas indispensable, puis on attaque la montée vers 11h30, ILOUK est resté au refuge, au delà de Vsup il a un peu de mal .. Le vent forcit de plus en plus.

je sens Jérôme et Wolfi en surrégime par rapport à moi et vers 3550m je préfère les laisser continuer, sinon je vais les ralentir. Je redescends à JOHANNSHUTTE ou je retrouve mon pote ILOUK. Il n’y a AUCUN CHAUFFAGE, et à peine 2 couvertures, c’est glacial !! Une nuit là serait très dure.

Je tue le temps comme je peux en attendant, retour de Jérôme et Wolfi vers 14h30, ils ont fait le KLEINGLOCKNER (à peine 15m plus bas que son grand frère) mais le timing étant trop juste ils ont préféré redescendre, ce qui est fort sage.

On se sépare avec WOLFI, et on attaque la descente en face NORD du GROSSGLOCKNER vers 15h. le GROSSGLOCKNER marque la « frontière » entre la Carinthie et le Tyrol, on rebascule en Carinthie. Le temps a changé, il fait maintenant gris, et ça souffle, le mauvais temps arrive. La descente est un morceau sérieux, et la neige est plutôt merdique, ce n’est pas la belle poudreuse à laquelle on aurait pu s’attendre. On arrive après un cheminement pas évident à PASTERZENKEES (2200m) en face de FRANZ JOSEPH HAUS. Le timing est trop juste pour aller jusqu’à RUDOLFSHUTTE et on remonte à Franz Joseph Haus pour y passer la nuit.

Retour raid 5

Retour 14 raids

This entry was posted in Grande traversée alpes ski. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

     

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>